Papillon Noir

http://elfine06.zeblog.com/

Elfine06

Elfine06 Papillons bleus du bonheur ou Papillons noirs quand notre âme est sombre... il ne reste parfois que des mots oubliés sur un morceau de papier pour témoigner que notre coeur bat encore et toujours... car sans Amour, la vie ne vaudrait pas la peine d'être vécue.

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Mélancolie

Par Elfine06 :: 15/12/2008 à 12:34 :: MA POESIE

Il neige des sanglots longs comme des soupirs
Imprimés de tristesse, ourlés de souvenirs
De ces tendres désirs qui n'ont jamais été
Et ne seront jamais des rêves achevés.

Que de serments d'amour j'aurais pu partager
Avec ces inconnus qui ne m'ont pas aimée
Mais qui furent pour moi, le temps d'une éphémère
Mes rêves les plus fous, mes pensées les plus chères.

© Annie A.

Mon dernier tableau - novembre 2007

Par Elfine06 :: 05/12/2007 à 19:45 :: MA PEINTURE
Voici encore une reproduction d'une peinture de Gaveau. Mis à part, la déformation de la toile due à mon appareil photo, j'espère que vous aimerez autant que moi la construction onirique, les lignes épurées et les couleurs flamboyantes de ce tableau.

L'offrande - juin 2007

Par Elfine06 :: 12/06/2007 à 12:31 :: MA PEINTURE
Voici mon dernier tableau encore inachevé, mais presque terminé. 10 mois de travail pour un résultat dont je suis très fière.

Paysage

Par Elfine06 :: 12/06/2007 à 12:30 :: MA PEINTURE
Voici un petit paysage réalisé à la brosse et au couteau, en une douzaine d'heures.

Regrets

Par Elfine06 :: 17/02/2007 à 22:26 :: MA POESIE

Oublieras-tu la nuit qui nous a séparés ?
Par quelle stupidité nos deux cœurs se sont fuis ?
Sur quel chemin perdu nous nous sommes égarés ?
J'ai pensé "mon Amour" et j'ai dit "mon Ami".

Mais qu'avais-tu compris de mon cœur partagé
Par la peur de te perdre et la peur de t'aimer ?
A travers mon regard tu aurais dû savoir
L'amour que j'espérais sans trop oser y croire.

Je ne voulais que toi ; t'aimer sans avoir honte
Etait mon seul pêcher, ma seule vérité
Mais jamais dans tes mots, je n'ai trouvé son ombre
Et pour me protéger, j'ai parlé d'amitié.

Aujourd'hui je suis seule et le vide est immense
Le fardeau que je porte est chargé de regrets
Je ne sais plus que faire et rien n'a plus de sens
Car tu n'as pas compris ô combien je t'aimais.

© Annie A.

L'absent

Par Elfine06 :: 13/01/2007 à 9:15 :: MA POESIE

Ne pas hurler, ne pas gémir
Ne pas pleurer, ne rien dire
Attendre simplement
Eternellement
Un regard
Et savoir
Que même parti
Loin de mes bras alanguis
Il reste là
Blotti au fond de moi.

© Annie A.

Trop tard

Par Elfine06 :: 12/01/2007 à 8:45 :: MA POESIE

C'est ton regard que je perçois
Dans les tourments de ma mémoire,
Les yeux fermés, le cœur hagard,
Quand je te voudrais près de moi.

Et c'est ta chaleur que je sens
Dans les frimas de mes espoirs
Quand je me dis qu'il est trop tard
Et que je suis seule à présent.

C'est ton baiser qui brûle encore
Sur mes lèvres abandonnées
Quand dans mes rêves éveillés
Le vide caresse mon corps.

Ce corps qui chavire de désir
Encore un peu plus chaque nuit
Quand je voudrais pouvoir dormir
Sans penser que tu es parti.

© Annie A.

Ton ivresse

Par Elfine06 :: 10/01/2007 à 22:40 :: MA POESIE

Ton ivresse, sans raison,
A travesti mon cœur lourd,
Fatigué, piétiné, arraché,
Pour l'abîmer plus loin, plus bas,
Dans le gouffre sans fond
D'une vie loin de toi.

© Annie A.

Après l'Amour

Par Elfine06 :: 09/01/2007 à 8:32 :: MA POESIE

Mon âme est solitaire et mon coeur déchiré,
Mon corps brisé, repu d'une trop courte nuit.
Mais l'instant s'éternise et le silence crie,
Et l'absence envahit le lit aux draps froissés.

Je te voudrais présent, éternel, amoureux.
Te sentir près de moi, pouvoir fermer les yeux,
Et les rouvrir, heureuse de te savoir là,
Ton corps au creux du mien, ta tête dans mes bras.

Mais dans mes bras perdus, ne reste que le vide.
Et la nuit est finie, et le jour est sordide.
De mes matins sans toi, je ne puis qu'espérer
Le souvenir vivant de nos corps enlacés.

© Annie A.

Les oiseaux

Par Elfine06 :: 08/01/2007 à 20:15 :: MA POESIE

Regarde les oiseaux qui volent sur la mer
Traînant dans leur sillage d'impossibles chimères.
Que d'espoirs magnifiques sur leurs ailes déployées,
Que de lieux mirifiques sous leur corps envolé.

Imagine la lune irisant dans leurs plumes
Les promesses du temps que balaye le vent.
Imagine le vent berçant sans cess' la lune
Au rythme de leurs plumes que caresse son chant.

Ecoute les rochers qui l'accompagnent en chœur.
Ecoute dans les vagues leurs plaintes étouffées
De ne pouvoir voler vers ces lieux enchanteurs
Avec ces grands oiseaux qu'ils regardent passer.

© Annie A.

Mes petits Bonheurs

Par Elfine06 :: 07/01/2007 à 11:06 :: PHOTOS

Ne sont-ils pas mignons, mes petits amours ? Willy (bientôt 10 ans) à gauche, et Mandy (bientôt 8 ans) à droite. Ce sont mes petits bonheurs à 4 pattes, mes petits rayons de soleil au quotidien…

Illusions

Par Elfine06 :: 07/01/2007 à 10:30 :: MA POESIE

Il y a dans la vie
Des moments de passion
Etranges, mélancoliques
Des moments d'illusion
Qui puisent dans nos cœurs
La force d'exister
Pour nous blesser, nous écorcher
Par les désillusions
Qui suivent inexorablement
Ces cruels instants.

© Annie A.

Parles-moi de toi

Par Elfine06 :: 06/01/2007 à 9:14 :: MA POESIE

Parles-moi de toi
Apprends-moi
Tous ces mots que je connais déjà
Ces mots que dans ma tête
Mille fois
Je répète
Et dont mon cœur
Gonflé d'amour
Ne se lassera jamais
Les autres
Je m'en fous
Les autres
Je ne les aime pas
Les mêmes mots
Dans leur voix
Et rien n'est plus pareil
Je voudrais tant que ce soit toi
Qui me parle de toi…

© Annie A.

MEILLEURS VOEUX POUR 2007 !

Par Elfine06 :: 06/01/2007 à 8:55 :: Général

Si tu devais partir...

Par Elfine06 :: 05/01/2007 à 16:35 :: MA POESIE

Si tu devais partir, ne jamais revenir,
Je briserais pour toi tous les miroirs du monde
Afin qu'à tout jamais ton image se fonde
Dans les milles éclats de mon cœur poignardé.

Si tu devais partir, ne jamais revenir,
Je parerais mes jours des couleurs d'outre-tombe,
Et tout comme Ophélie, je glisserais sur l'onde,
Légère comme un collier de fleurs déracinées.

© Annie A.

Le monde est un bordel

Par Elfine06 :: 05/01/2007 à 14:04 :: MA POESIE

Le monde est un bordel
Dans les rues sans lumière
Traînent des demoiselles
Des inconnues trompées
Et de vieilles pucelles
Offrant au premier venu
Leurs tous premiers émois
Où leur cœur se noie
Par ces ombres qui sombrent
Sur les pavés souillés
Dans la nuit qui se meurt
Tous ces hommes menteurs
Qui s'enfuient,
Des voleurs…

© Annie A.

Un Paradis

Par Elfine06 :: 04/01/2007 à 19:53 :: MA POESIE

C'est un songe éveillé qui réchauffe mes yeux.
Un paradis terrestre a surgi devant moi,
Enveloppant mon cœur d'un baume délicieux,
Et pourtant éphémère : la douceur d'autrefois.

Que n'es-tu près de moi pour partager ces jours
Baignés de grand soleil et créés pour l'amour ?
Pour partager la paix qui berce les soirées
De ce pays de rêve aux grands champs d'oliviers.

Car la beauté n'est rien sans toi pour l'embellir
Et la douceur elle-même a perdu ses attraits.
Car dans ce paradis, il manque ton sourire
Et l'éclat de tes yeux pour que tout soit parfait.

© Annie A.

Mirages

Par Elfine06 :: 04/01/2007 à 12:38 :: MA POESIE

De ton cœur je sens la chaleur
Et sa lumière éclaire ma fenêtre
Auréole de tes yeux à travers le carreau
Mélodie de ta voix à travers les oiseaux.

© Annie A.

L'appel du bonheur

Par Elfine06 :: 03/01/2007 à 19:34 :: MA POESIE

Que n'ai-je tant de fois recherché dans mon cœur
Cet instant de silence où passent les regrets,
Les chagrins du passé, les espoirs oubliés,
Dont il ne reste rien que l'appel du bonheur.

Au devant du soleil, dans le cœur des années,
Je ressens l'avenir comme un jardin secret
Au ciel plein de mirages, aux arbres pleins de fruits,
Où l'amour est enfin une fleur épanouie.

© Annie A.

La chaleur de ton nom

Par Elfine06 :: 01/01/2007 à 15:56 :: MA POESIE

J'aime la chaleur de ton nom
Quand l'absence brûle les jours qui passent,
Et que le temps s'éternise, morne et las,
Sans espoir d'une meilleure moisson.

Lorsque les journées s'égrennent,
Solitaires, dans mon corps oublié,
Où chaque instant, chaque lieu, engendre la peine
De te chercher sans te trouver,

Je retrouve ton visage au fin fond de mon cœur
En répétant ton nom comme une prière,
Et chaque nuit inondée de ta lumière
Est une cathédrale d'une douce langueur.

© Annie A.

Impatience

Par Elfine06 :: 01/01/2007 à 10:36 :: MA POESIE

Combien de temps encore me faudra-t-il attendre
Avant que le destin réunisse nos vies ?
Avant que nos regards capturent l'infini
De cet instant magique où nos cœurs vont s'éprendre ?

Combien de temps devrai-je accorder à mes jours
L'existence inutile que je mène aujourd'hui,
Sans toi à mes côtés pour partager l'amour
Et combattre le temps qui entame nos vies ?

J'aimerais tant pouvoir te serrer dans mes bras,
Poser à chaque instant mes lèvres sur tes lèvres,
Me perdre dans tes yeux, m'ennivrer de ta voix,
Et sentir mon esprit renaître par ta sève.

J'aimerais tant savoir que je suis dans ton cœur
Le soleil éternel que tu es dans le mien.
Que tu n'attends que moi pour faire ton bonheur.
Savoir qu'à tes côtés, je suis enfin quelqu'un.

© Annie A.

Prière

Par Elfine06 :: 31/12/2006 à 19:48 :: MA POESIE

J'ai prié, mon Amour, pour que tu me reviennes
Et reste près de moi par-delà les années
Où tes bras protecteurs sauront me réchauffer
Et de ma solitude briseront les chaînes.

Les joyaux de ton cœur resplendiront mill' fois
Dans mes nuits sans amour, prisons de mes pensées
Où ta lumière enfin saura guider mes pas
Pour quitter le chagrin et retrouver la paix.

J'ai prié, Mon Amour, car ta vie est la mienne
Et je sais que déjà je ne vis que par toi
Et que le monde entier n'est plus que l'ombre même
De ton cœur, de ton corps, de tes yeux, de ta voix.

© Annie A.

Tempête

Par Elfine06 :: 28/12/2006 à 21:20 :: MA POESIE

Il n'y avait que le vent pour escorter la mer
Dans ces jours de tristesse aux longues nuits d'hiver.
A l'horizon parfois s'échappait un sanglot
Des récifs endormis que caressaient les flots.

Des nuages alourdis assombrissaient les vagues
Qui prenaient tour à tour la couleur de la nuit,
La couleur du matin qui renaît à la vie
Ou celle de l'amour qui s'échoue sur la rade.

Car au-delà du ciel s'étendait le chaos
Brisant sur l'océan les ailes des oiseaux,
Inondant de colère les côtes chavirées
Par de violentes gifles à l'écume argentée.

© Annie A.

La nuit

Par Elfine06 :: 28/12/2006 à 17:24 :: MA POESIE

Je pleure la nuit qui s'avance
Les matins gris et le silence
Quand au réveil je m'aperçois
Que je suis seule dans mes bras.

© Annie A.

Toi le temps

Par Elfine06 :: 28/12/2006 à 17:19 :: MA POESIE

Toi le temps, toi ma blessure
Furieux comme le vent
Tu balaies dans mon cœur
Tous les regrets pourris
Qui grignotent ma vie
A coups de désespoir.
Toi le temps, toi ma blessure
Tu martelles dans ma tête
Les heures qui tempêtent
Contre la porte de l'oubli
Qui garde ma mémoire

© Annie A.
Copyright © Papillon Noir - Blog créé avec ZeBlog